🎵 Ultime, le cabinet de curiosités de Christophe

Le « Beau Bizarre » concept baudelairien adopté par Christophe prend ici tout son sens. Face A d’un single sorti en 1970 - qui côtoie une autre curiosité splendide « Mère tu es la seule » ! - « La petite fille du troisième » a vraiment cette « bizarrerie naïve, non voulue, inconsciente » dont parle Baudelaire. (…)

(…) Christophe était à sa manière un code ouvert aux modifications, qui se renouvelle sans cesse.

Mathilde Serrell

Le beau est toujours bizarre. ... Je dis qu'il contient toujours un peu de bizarrerie, de bizarrerie naïve, non voulue, inconsciente, et que c'est cette bizarrerie qui le fait être particulièrement Beau. C'est son immatriculation, sa caractéristique.
Charles Baudelaire

Christophe Ducamp @xtof
Un Webring IndieWeb 🕸💍